Faire du Canyoning – Blue Mountains (Nouvelle-Galles du sud)

Blog canyoning 1

Il est à peine sept heures du matin lorsqu’il faut sortir dans la brume s’abattant sur les Blues Mountains (Nouvelle-Galles du Sud), dans le sud-est de l’Australie.

La route se dévoile petit à petit, au rythme des kilomètres avalés par la voiture nous menant au centre-ville de Katoomba.

Dans la principale rue de cette petite ville est installé le siège de l’« Australian School of Mountaineering », point de départ d’une aventure au cœur des canyons de l’Est australien.

Blog canyoning 2

Découvrir l’Australie autrement

Arrivés sur place il faut remplir quelques formulaires et décharges, l’activité du jour s’annonce mouvementée.

Puis, là, puiser dans de grands sacs le peu de matériel qui tiendra les corps au chaud une fois plongés dans l’eau froide des bassins abrités du moindre rayon de soleil par les hautes parois de roche.

Equipés, c’est à bord d’un vieux 4×4 que montent les apprentis aventuriers en direction d’espaces naturels seuls connus des amateurs de randonnées « extrêmes ».

Blog canyoning 3

Parqués à l’orée d’un bois semblant tout droit revenu de la période Jurassique, la clef du tout terrain est cachée entre la roue et le garde-boue, il ne faudrait pas la perdre en cours de route.

L’expédition peut commencer, les paquetages fixés sur le dos, au milieu de l’épaisse végétation, écartant tant bien que mal les branches masquant l’étroit passage sur lequel il faut s’aventurer.

Arrivés devant les premières piscines naturelles, il est temps de troquer sa tenue de civil contre une combinaison de néoprène.

Une dernière vérification du matériel, et surtout de la balise GPS à activer en cas d’accident, puis les affaires sont rangées dans des sacs imperméables qu’il faut minutieusement replier si l’on veut garder l’espoir de pouvoir enfiler des vêtements secs à son retour.

Blog canyoning 4

L’Australie, terre de défis

Pas le temps de se mouiller la nuque, le contact avec l’eau est brutal : glacée, elle pétrifie les corps et invite à se demander qui a eu l’idée de payer, en 2014, 195 dollars australiens pour subir un tel supplice.

Il est presque impossible de s’acclimater à la température, puisque randonnée et nage se succèdent, hors de l’eau et mouillés il n’y a de plaisir qu’à s’enfoncer dans l’eau qui, finalement, si froide, n’est pas plus agréable. Mais le jeu en vaut la chandelle tant les paysages sont beaux.

Descentes en rappel, glissades sur des toboggans de roches ; on se trouve portés par le courant et maintenus à la surface de l’eau par les sacs servant aussi de flotteurs, l’expédition invite à se surpasser.

Blog canyoning 5

L’Australie, au cœur d’une nature préservée

Sur le chemin, le guide de montagne attire l’attention sur les fougères, les plantes, la faune sauvage qui vit là. Il n’est pas question de rompre la moindre toile d’araignée, quitte à devoir emprunter un autre chemin, allongeant encore le parcours.

Après avoir savouré un en-cas qui, par miracle, même plongé dans l’eau, est encore sec, le retour se fait dans un mélange de fatigue et d’émerveillement.

Qui a de la chance pourra, en rebroussant chemin, découvrir l’étonnant spectacle d’une « foule » de kangourous courant en tous sens le long des chemins chaotiques perdus au milieu de la forêt et qui, entourés de brume, se confondent en un bal de spectres.

Une fois encore, une journée de canyoning est la preuve qu’il faut parfois sortir des sentiers battus pour découvrir une autre facette d’un pays et savourer, un peu plus encore, un voyage au cœur de la si sauvage Australie.

empreinte_pas

guillemetDécouvrez d’autres aventures vécues et racontées dans les carnets de voyages disponibles, gratuitement, sur les pages en liens ci-dessous :

couvouestcouvest
couvaustcouvflo
couvouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *