Visiter le Kennedy Space Center – Cape Canaveral (Floride)

cape canaveral 1Si le « Sunshine State » a un petit air de paradis, c’est au Kennedy Space Center, près de Cape Canaveral (Floride), dans le sud-est des Etats-Unis d’Amérique, qu’il faut se rendre pour rejoindre les étoiles.

Créé en 1959 sur Merritt Island et géré par la NASA, le complexe s’est développé dans le cadre d’un ambitieux programme spatial ayant pour objectif d’envoyer des hommes sur la lune avant la fin des années 1960.

A la fois zone d’assemblage et de lancement, le centre spatial Kennedy s’étend sur une large surface soigneusement gardée et dont l’accès ne peut se faire que sur présentation de son accréditation.

Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité

La « National Aeronautics and Space Administration », agence gouvernementale des Etats-Unis responsable de l’exploration spatiale, ouvre le site au public dès l’année 1966 en construisant le « Kennedy Space Center Visitor Complex », grand musée à la gloire de l’Amérique, retraçant l’histoire de la conquête spatiale, alors à ses balbutiements.

Cape canaveral 2Situé à quelques kilomètres de la « Main Gate », l’entrée principale de la zone réglementée, l’espace dédié aux touristes se présente comme un parc d’attractions proposant des cinémas où sont diffusés des documentaires, des restaurants, des boutiques de souvenirs et plusieurs expositions de reliques des nombreuses expéditions spatiales et lunaires, notamment celle d’Apollo 11 qui atteint l’objectif du premier pas d’un homme sur la Lune, le 20 juillet 1969.

Le Kennedy Space Center Visitor Complex regorge d’autres trésors, tels que les nombreux modèles de fusées, grandeur nature, envoyées en orbite depuis le début de l’exploitation du site ; toutes réunies dans le « Rocket Garden » à la manière d’un jardin botanique où les caractéristiques de chacune sont détaillées sur de petits écriteaux.

Cape canaveral 4Enfin, la pièce maîtresse exposée est la navette spatiale « Atlantis », dévoilée au public dans une étonnante scénographie et aujourd’hui hors service après ses 33 missions l’ayant amenée à parcourir 202.673.974 kilomètres autour de la planète Terre.

Visiter les installations de la NASA

Les billets d’entrée, coûtant 50 dollars américains en 2015, incluent l’accès à la zone réglementée, dont la visite se déroule à bord de bus blancs marqués de grosses lettres noires formant le nom du centre.

Une fois montés à bord, la navette circule sur les routes de service, aussi empruntées par les employés de la NASA œuvrant dans les différents buildings administratifs et techniques.

Cape canaveral 3Les pas de tirs, la salle de contrôle des lancements, la plateforme de transports des fusées et surtout l’imposant et emblématique bâtiment d’assemblage des véhicules, arborant fièrement un immense drapeau américain et le logo de la NASA, figurent parmi les installations longées et visibles lors de la visite.

Si la chance sourit au visiteur et que le lancement d’un engin est prévu, l’accès à des gradins d’observation est possible pour quelques dollars supplémentaires, mais il faudra être vif et bien organisé pour pouvoir mettre la main dessus.

Le Kennedy Space Center est sans conteste le meilleur endroit pour tous ceux qui, enfant, ont un jour rêvé de devenir astronaute et pour les autres qui, parfois, sont un peu dans la lune.

empreinte_pas

guillemetDécouvrez d’autres aventures vécues et racontées dans les carnets de voyages disponibles, gratuitement, sur les pages en liens ci-dessous :

couvouestcouvest
couvaustcouvflo
couvouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *